Le Kafée dragon c'est un lieu où il est possible de venir jouer à des jeux de société sans limite de temps (outre les heures d'ouverture), pour 6 $ plus taxes.

Tu peux aussi venir déguster un repas en bonne compagnie.

Dans la section « Boutik » tu retrouveras plusieurs jeux modernes, ainsi qu'une section Wargaming et RPG.

La Kavalerie, c'est l'équipe d'animation extérieure au Kafée. Nous nous déplaçons chez toi, dans ton école, ton entreprise ou ton événement.

Plus d'informations

Montmurail: bâtir pour pas grand chose

Dans ce jeu créé par Emiliano “Wentu” Venturini et distribué par Gigamic, vous incarnez un quidam qui doit fortifier la ville de York contre les dangers qui la guettent. Suivant les caprices du roi, vous devez prouver que vous n’êtes pas n’importe quel architecte, mais celui que le roi proclamera “Meilleur architecte du Royaume”.

Dans ce jeu, chaque joueur recevra un plateau composé de 4 cartons qui constitueront le terrain sur lequel sera bâti les murailles sensées protéger la ville. Sur celles-ci vous retrouverez des églises, des puits, des marchés, des cases vides, des pièces et des vikings. Chaque aire de jeu sera la même pour chaque joueur.

Ce qui devra se retrouver dans chaque ville sera décidé au hasard par un jeté de dé qui déterminera combien de puits, de marchés et d’église devront s’y retrouver avant de fermer la ville. Attention! Il faut laisser les vikings à l’extérieur sinon ça endommagera votre réputation!!!

En ce qui concerne la construction des murs, il faudra lancer le dé (encore) pour déterminer quel type pourra être installé. Serait-ce un mur en ligne droite ou un mur en “L”? Seul le dé le sera. On répète les actions jusqu’à ce que sont construites les villes et on recommence le tout une 2e fois. Celui ou celle qui à eu le plus de pièces dans ses 2 constructions est déclaré le gagnant!

À priori, ça semble être un bon jeu de construction et de casse-caboche pour essayer de trouver le meilleur moyen de bâtir avec des contraintes et avoir la meilleur solution aux caprices déterminés par les dés… euh le roi. Mais… Bof! Il n’y a pas tant que ça pour garder le joueur intéressé. Il manque quelque chose.

Bien que le matériel soit intéressant: une tour à construire pour y lancer les dés de contraintes de constructions, des plateaux variés, un gros dé, des murailles qui ont l’air de murailles, le jeu lui-même… laisse un arrière-goût un peu désagréable. Il manque de challenge et de confrontation.

Les plateaux de jeux sont identiques pour tous les joueurs; ce qui veut dire qu’on peut copier sur l’autre facilement pour trouver des solutions à nos problèmes de construction. De plus, on joue chacun de notre coté. Il n’y a pas de défis; on ne peut pas couper son adversaire ou construire dans sa cour.

En ce qui concerne le dé de choix de murailles, il n’aide pas vraiment. Bien qu’il impose d’installer un type de muraille comme en “L” ou en ligne droite, etc. Le joueur n’est pas obligé d’installer le nombre demandé. C’est comme si, en tant qu’architecte, je ne suis pas obligé de faire ce qui m’est demandé par le roi… Je suis celui qui connait comment faire alors, ses ordres? Pfff!

Pour ce type de jeu, Montmurail se fie trop sur le dé plutôt que sur l’esprit du joueur. Pour avoir un jeu où les dés prennent beaucoup de place, mais que ça vaut plus la peine, il y aura toujours SAGRADA ou COIMBRA.

Il pourra convenir aux néophytes dans le domaine des jeux de société qui ne souhaitent pas trop avoir de défi, ni croiser ses adversaires sur le plateau. Mais pour des joueurs expérimentés, je suggère de passer.