Dice Hospital: sauverez-vous vos patients?

Âge: 10+

Nombre de joueurs: 1 à 4

Durée de la partie: 45 à 90 minutes

Conçu par Stan Kordonskiy et Mike Nudd, et distribué par Alley Cat Games, Dice Hospital vous plonge dans la gérance d’un hôpital, des ses employés et des améliorations selon les besoins.

Chaque tour, en tant que joueur, on reçoit des patients qui devront être traités rapidement afin de la faire sortir complètement guéris. Plus on en sort, plus on fera de points. Mais attention! Les patients n’ont pas tous le même niveau de santé. Certains seront facilement traités, d’autres prendront plus de temps. Et si on ne fait pas attention, certains patients mourront faute de soins ou de place dans l’hôpital. (Ça ressemble un peu à notre système de santé!!!)

La partie se déroule en 8 manches de plusieurs étapes. Chaque joueur reçoit un plateau de base avec des salles qui seront communes à chaque joueur. Il reçoit aussi 3 infirmières qui s’affaireront à traiter les patients selon ses choix. De plus, il obtient aussi 2 cartes d’administrateurs dont il en choisira une. Chaque administrateur a un pouvoir spécial qui aidera le joueur au cours de la partie. Que ce soit pour des bonus de points ou de la protection de patients, il sera utile. Les premiers patients sont aussi placés dans l’hôpital. Finalement, on rempli les ambulances qui amènent ceux-ci vers les hôpitaux et on place les cartes de salles et d’employés spécialistes disponibles pour cette manche.

Mais qui sont les patients? Ce sont des dés à 6 faces de 3 couleurs différentes: jaune, rouge et vert! Chaque face représente un niveau de santé. Plus le chiffre est haut, plus il sera facile de les traiter. Plus celui-ci est bas, plus il est proche de la mort. Dans la première étape de jeu, on doit choisir, en commençant par le premier joueur, à choisir quelle ambulance viendra dans notre hôpital. Il y en aura toujours une de plus que le nombre de joueurs; comme ça, même le dernier joueur aura la possibilité de choisir. Les ambulances ont des patients qui sont représentés par les dés qui ont des faces de 2 à 5. Chacune de ces ambulances ont trois patients et ceux-ci y sont placés selon leur niveau de santé. On pourra donc trouver une ambulance qui n’aura que des 5 de la même couleur ou une ambulance avec des 2 des trois couleurs. La première sera facile à traiter tandis que la seconde demandera plus de travail sur le long terme et possiblement donnera l’opportunité au joueur qui la choisira d’être le premier joueur lors de la manche suivante.

Une fois choisis, les patients sont mis dans la salle d’attente où ils pourront être traités. C’est là que commence la 2e manche. Les joueurs prendront à tour de rôle soit une salle, soit un spécialiste. Les salles seront ajoutées à l’hôpital et ont des effets variées. (Traiter plusieurs dés en même temps de valeur 1 à 3. Traiter un dé vert et faire monter sa valeur de 3) Les spécialistes traitent les patients avec des bonus dans leurs actions. (Traiter un dé et en traiter un deuxième de la même valeur. Traiter un dé rouge et en traiter un deuxième de la même couleur) C’est à force de jouer qu’on pourra découvrir des combinaisons intéressantes et efficaces de salles et spécialistes pour traiter le plus de patients et les sortir (guérir) pour faire le plus de points possible.

En troisième lieu, on ira, tous les joueurs en même temps, envoyer nos infirmières et nos spécialistes dans les salles pour traiter les patients. Ceux-ci pourront être améliorés selon leur couleur ou leur valeur. Lorsque que leur valeur augmentent au-delà de 6, ils iront dans la salle de décharge où ils attendront de quitter l’hôpital en tant voulu.

4e étape, la négligence. Certains patients resteront dans les corridors/salle d’attente. (Comme dans nos hôpitaux) Ceux-ci sont négligés. Ils perdront alors des points et possiblement se retrouveront à la morgue si leur valeur descend en bas de 1. Chaque mort est un malus en fin de partie.

Pour la 5e étape, on fait sortir les patients guéris. Plus on en sort, plus on a de points. Faudra penser si on en sort un pour un point ou si on attend et on prend un risque pour une plus grande combinaison de patients, alors plus de points. Attention! S’il manque de place dans votre hôpital quand de nouvelles ambulance arriveront, il faudra sacrifier des patients qui se retrouveront automatiquement à la morgue!

Pour finaliser, on fait le ménage et on se prépare pour l’arrivée de nouveau patients. On fait cela 7 autres fois et celui qui a le plus de points à la fin de la partie gagne!

Il est vrai que c’est un jeu qui a des dés, et pour moi, je ne suis pas un fan des dés. Par contre, certains jeux m’ont convaincus que la part de chance qu’apportent ceux-ci n’ont pas vraiment un impact sur la qualité. Les dés représentent bien le hasard que peut comporter l’arrivée des ambulances aux hôpitaux tous les jours. Les membres du personnel doivent pouvoir s’y adapter. En tant que gérant de l’hôpital, on est mis dans ces situations tout au long du jeu. On doit choisir qui arrivera, comment planifier la construction de salles et le recrutement des employés spécialistes sans oublier de ne laisser personne mourir. Par contre, d’autres ambulances arriveront et faudra s’assurer d’avoir de la place pour eux. Le jeu procure assez de défis pour les joueurs qui devront se casser la tête pour trouver parfois la moins pire des solutions.

Le matériel est très bien. Les plateaux de jeux et les tuiles des salles sont fait de carton robuste et leurs illustrations sont simples mais efficaces. On peut rapidement savoir à quelle habiletés nous auront le choix grâce aux symboles facile à comprendre. Ces tuiles sont exagonales et se placent facilement dans notre hôpital. Elles me font penser à celles de Suburbia.

Les cartes des spécialistes et des administrateurs sont belles et bien illustrés. Les personnages se répètent sur les cartes de spécialistes, ce qui est correct. Par contre, les cartes administrateurs représentent des scientifiques médicaux qui ont déjà existés comme Alexander Fleming ou Louis Pasteur. Ça c’est vraiment un beau détail!

Les meeples sont faits de bois, mais ils ne sont pas de la forme standard que nous connaissons. Ils sont assez bien faits que nous reconnaissons les seringues que chacun porte dans sa main. Cela nous plonge encore plus dans le jeu.

Dice Hospital garde les joueurs bien ancrés dans son univers. Une salle manquante, trop de personnel et/ou une mauvaise gestion des patients peuvent vite faire tourner la faveur vers un autre joueur. Il est très plaisant de devoir se casser la ciboulette pour trouver le moyen de guérir nos patients tout en cherchant la possibilité de venir premier joueur sans trop de conséquences en espérant aller chercher la perle rare des salles ou du personnel à la prochaine manche. Dice Hospital mélange bien la simplicité de la mécanique du jeu avec la complexité des choix à faire. Un bon jeu à avoir dans sa bibliothèque. Et vous, serez-vous prêts à faire les sacrifices nécéssaires?