City Blox : trop de légèreté c’est comme pas assez

City Blox : trop de légèreté c’est comme pas assez

Auteur: Jacob Berg

Nombre de joueurs : 2 à 4

Âge : 6 ans +

Durée : 20 minutes

 

Je t’avertis Kafée si tu es un fan de bloc LEGO ce blog va te plaire!! Par contre l’ami si t’aimes aussi les jeux de société et tu te dis que de combiner les deux peut sembler être une bonne idée, arrête de lire tout de suite.


Jacob Berg, l’auteur, pensait que ce serait un succès, et probablement qui le pense encore. Ancien consultant créatif chez LEGO, il a fondé Jacob’s Brick Games pour éditer ses jeux tellement le gars était sûr de lui. Ne t’en fait pas Kafée, j’ai essayé son premier jeu pour toi.

 

Avant de tout chose

Qui n’a jamais rêver de construire un village avec 3 petites plaquettes de jeu et quelques blocs de construction, à l’apparence LEGO, mais en plus cheap ?! C’est du moins ce que nous propose l’auteur.

Je te vois venir Kafée, là tu te dis « Ok c’est la base, mais il doit y avoir un préambule de fou combinant des architectes en colères, des maires en quêtes de gloire, une course contre la montre et plusieurs petits blocs qui composent la seule et principale ressource de la ville. Tsé le genre d’introduction qui garde alerte son Homme » Non Kafée, y a rien de tout ça.  Suis-moi, je t’explique.

L’histoire du jeu

Tu es une personne qui a pour mission de construire 3 parcelles de terrain, soit une maison, une école et un supermarché, avant que les autres joueurs ne terminent avant toi. Voilà, tu connais tout de l’histoire mystérieuse de City Blox. Écoute Kafée, je sais que c’est basic, et je t’avoue que j’ai même lu l’introduction du jeu en anglais en me disant que le Randolph avait mal adapté l’édition Canada, mais non, c’est vraiment ça!

Mécanique du jeu

Une histoire complexe engendra normalement des mécaniques de jeu plus complexes, tu le sais Kafée. Donc tu n’as aucune raison de t’en faire avec City Blox!! Un jeu basé sur le placement de bloc et l’observation; un hybride entre un casse-tête et un jeu de société. 

Maintenant qu’on connait tout du jeu, faut jouer.

La partie se déroule en tour de jeu. A chaque tour, les joueurs choisissent un bloc et le place sur un de ses terrains. Mais là Kafée sois attentif, ça se complique. Le hic d’en tout ça c’est que tes constructions doivent absolument avoir la forme de tes cartes paysages, qui eux sont préalablement découpées en forme plus ou moins claires. Pour savoir si tu as réussi ta construction, une fois complétée, tu mets ta carte paysage par-dessus ton terrain et le tout doit s’imbriquer (oui je sais Kafée, c’est un beau mot) à la perfection. Le premier joueur à avoir compléter ses 3 terrains remporte la partie.



Là tu sais jouer Kafée on va pimenter un peu le tout, pensa l’auteur

L’auteur n’était pas au bout de ses ressource l’ami, il nous a même concocter des variantes pour pimenter notre expérience ludique au maximum. Attache ta tuque Kafée, je t’explique tout ça

  • Premièrement, à chaque fois qu’un joueur termine un bâtiment et que le tout s’imbrique (je vais l’utiliser partout ce mot-là) à la perfection, le joueur pige une carte évènement. Attention Kafée, cette carte peut venir tout gâcher. Passant d’un ouragan et d’une fuite d’eau à du recyclage et des cadeaux, ta carte évènement est un « game changer », ajoutant probablement 1 tour au maximum à ta victoire éminente.
  • Deuxièmement, une fois que tu es un pro de l’emboitage de blocs, tu peux gravir les niveaux en ajoutant des étages à tes bâtiments. Tu peux te rendre jusqu’à 3 étages par bâtiment.
  • Finalement, la variante ultime est sensiblement la même que le point 2, mais dans cette variante tu dois laisser des espaces vides sur chacun de tes étages. C’est là qu’on se sent plus « wild » Kafée.

 

Comment te dire que

  • visuellement le jeu est bien, j’irais même jusqu’à dire attrayant. Carla Naude signe ses premières illustrations dans le monde ludique et j’ai bien aimé;
  • il ne faut pas nécessairement avoir un diplôme pour comprendre le jeu une fois la boite ouverte. Les règles sont simples, voire très simples;
  • le jeu est classé 6 ans et plus et il semble rejoindre le groupe de 6 ans davantage que le « + » mentionné à côté;
  • les variantes sont peu diversifiées et redondantes;
  • les blocs sont de piètre qualité et qu’il est difficile de les retirer de la plaquette de jeu

En résumé
Je n’ai pas du tout aimé le jeu proposé Kafée, mais j’ai aimé y jouer en famille. Malgré toutes les lacunes de ce jeu, il réussit à faire participer un public plus jeune et ce n’est pas rien. La question à se poser Kafée c’est est-ce que ma plus jeune joueurs (qui a 6 ans) a aimé le jeu ou a aimé les blocs. La réponse à cette question réside dans la popularité des bloc LEGO.
Est-ce que je mettrais ce jeu dans mon étagère ludique? Jamais. Est-ce que je le mettrais sur ma liste de jeux à jouer entre amis? Jamais. Est-ce que je l’achèterais à ma fille comme cadeau? Pourquoi lui acheté si je peux lui acheter que les blocs de marque populaire sans avoir à rejouer à ce jeu de société? Voilà Kafée, tu connais tout du jeu City Blox!

 

Note d’appréciation : 5/10

Auteur : Le Joyeux P.P.